Il était une fois le cercle des jeunes

Posté par Bernard POULET le 20 avril 2009

C’était au début des années 60.

Quelques adolescents décidèrent de créer un groupe qu’on appellerait « Cercle des jeunes ».

J’en faisais partie avec une bonne dizaine d’autres jeunes du village.

Il nous fallait un lieu de rencontre; mieux: un local. Nous en parlâmes autour de nous, aux conseillers municipaux, à l’instituteur. Aucun bâtiment existant ne pouvait nous accueillir.

Qu’à cela ne tienne, nous allions le construire. La parcelle de terrain face au cimetière nous fut allouée et on se retroussa les manches. Parmi nous il y avait deux maçons, un électricien, deux peintres… Et les autres faisaient vaillamment rôles de manoeuvres pour charrier les parpaings et faire le béton. Toutes les compétences étaient utilisées. Nous avions aussi parmi nous un cuisinier.

caronbouchercordierpot.jpg

Sur le toit: Jacques CARON, (Jacques POT), Francis BOUCHER, Alain CORDIER et Claude POT.

En moins de trois mois la construction était achevée et on pu se réunir à notre gré dans ce local qui comprenait une grande salle et une petite pièce qui tenait lieu d’office.

maisondesjeunes.jpg

 La construction presque terminée

Certaines fournitures nous furent offertes par les artisans et commerçants locaux. Le poêle à mazout par exemple.

On construisit même une palissade genre ranch autour du bâtiment pour délimiter notre domaine. Quelques fleurs agrémentaient cet enclos.

La table de ping-pong de l’école nous fut attribuée et des matches acharnés s’y déroulaient le week-end. Nous disposions aussi d’une batterie et un des membres était accordéoniste. Nous avions même parmi nous un saxophoniste et un flûtiste : la musique ne semblait pas déranger nos plus proches voisins qui reposaient dans leur dernière demeure…

Pour des raisons juridiques nous fûmes plus ou moins contraints d’adhérer au C.L.E.P. par l’entremise de l’instituteur.

Pour faire face aux frais d’intendance nous organisions une ou deux fois par an une soirée que l’on qualifierait aujourd’hui de « récréative » avec théâtre et chansons. L’accordéoniste du village, Yvon Grenier, participait gentiment et volontiers à ces petites fêtes qui avaient lieu au café Lunardi (emplacement de l’actuelle pharmacie).

L’estrade était montée au fond de la salle étroite et basse de plafond qui pouvait accueillir une centaine de personnes. Le rideau était fait de deux draps montés sur des anneaux et manoeuvrés par des cordons et poulies improvisés qui se coinçaient parfois malencontreusement pendant la manoeuvre. Les éclairages étaient loin d’obéir aux normes mais assuraient leur fonction grâce à un impressionnant fatras de fils et de prises multiples.

copie d’un billet d’entrée:

clubdesjeunes.jpg

Le succès de ces soirées nous conduisit même à nous « produire » dans la salle des fêtes de nos voisins de Saintines.

Le « club des jeunes » dura ainsi pendant quelques années mais s’est éteint peu à peu au fur et à mesure du vieillissement de ses fondateurs.

La construction, désaffectée, fut affectée au club des anciens qui l’occupèrent encore longtemps avant qu’elle ne soit rasée vers 2007 pour faire place à un parking.

Si j’ai voulu réveiller ce souvenir, c’est qu’il me semblait oublié; et que peut être certains lecteurs pourraient l’enrichir en le complétant par des commentaires ou des documents.

Je les en remercie par avance.

Une Réponse à “Il était une fois le cercle des jeunes”

  1. Jean-Pierre dit :

    Bonjour Mr Poulet,
    Avant d’être détruit en 2007, le local fut « rendu » aux jeunes au début des années 90.
    Une poignée d’entre nous entreprit la rénovation intérieure du local avant que celui-ci accueil les répétitions d’un groupe de musicien.
    Le local servi aussi pour quelque fêtes.
    Les principaux (plus actifs) était Frédéric CADET, Philippe et Frédéric BLACHET, Jérôme CARETTE, Bruno BALNY, Frédéric JULIEN, Jérôme MEUNIER.

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux