De la propriété des terrains

Posté par Bernard POULET le 8 mai 2009

La planète n’est la propriété d’aucune personne.

Les terres et les mers sont d’ailleurs sujettes à des bouleversements que nous ne maîtrisons pas.

A l’origine les territoires ont été saisis, voire confisqués, par des méthodes de colons et d’envahisseurs. Personne ne peut se prévaloir d’avoir « construit » son terrain.

La propriété terrienne est la survivance d’un passé qui divisait les nobles et leurs métayers ou fermiers.

Sa valeur n’est donc pas attribuable. Un individu devrait seulement pouvoir disposer d’une surface pour l’usage agricole ou immobilier qu’il veut en faire. Ce qu’il créerait sur ce terrain serait alors sa propriété puisque « construit » par lui. Une concession qui ne serait pas transmissible pourrait régir ce droit d’usage.

Cela pourrait mettre fin à moult spéculations et opportunismes indécents.

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux