L’eau courante arrive…

Posté par Bernard POULET le 17 août 2009

Notre village n’était pas très en avance par rapport à beaucoup d’autres dans ce domaine.

L’indispensable liquide n’était obtenu que par des puits individuels ou collectifs dans lesquels on puisait à l’aide de seaux, ou de pompes à bras pour les maisons les plus modernes.

Seul le château du Soupiseau avait déjà l’eau courante. Dans son parc un réservoir en hauteur était alimenté par une éolienne et permettait aux pièces de service du château d’avoir « l’eau au robinet ». On peut encore voir le support de ce réservoir.

emoticone Le progrès frappe à la porte un beau jour de 1956: on allait mettre en place à Saint-Sauveur un réseau de distribution d’eau !

Quelle révolution ! Certains refusent même cette évolution en prétendant que l’eau de leur puits est bien meilleure que celle qui allait venir d’on ne sait où en passant par des tuyaux impropres.

Les plans sont faits et les travaux commencent. Ce n’est pas une mince affaire que d’enterrer tout un réseau de tuyauteries sous les rues et les trottoirs en paralysant le moins possible la circulation.

Petit à petit le village ressemble à un gigantesque champ de bataille quadrillé de plusieurs kilomètres de tranchées que l’on enjambe grâce à des planches et diverses passerelles provisoires.

Les engins de travaux publics n’étaient pas nombreux et moins perfectionnés que ceux d’aujourd’hui; nombres de tranchées ont été creusées à la main.

des tas de tuyaux noirs s’entassaient le long des rues. Il fallait les raccorder entre eux et les laisser glisser doucement sur un lit de sable disposé au fond du trou.

Il a fallu construire un château d’eau. le choix de l’emplacement s’est fait en fonction de la dénivelée par rapport au réseau. On l’a installé à mi-hauteur de la cavée Bergeron qui occupe une position centrale par rapport à la longueur du village. Je ne sais comment on a pu obtenir le terrain nécessaire de l’administration des Eaux-et-Forêts car celle-ci est réputée ne jamais céder de terrain !

chateaudeau001.jpg   chateaudeau004.jpg

Contrairement à la plupart des châteaux d’eau de l’époque, le nôtre n’avait pas de puisage. Il servait seulement de réserve et recevait son eau de la station de Néry. Son rôle est en fait celui d’une réserve tampon.

Les travaux ont duré plusieurs mois et inévitablement des périodes de pluie sont venues par moments compliquer le tableau: quel bourbier !emoticone

Les raccordements des maisons ont donné lieu à des problèmes auxquels personne n’était habitué. percement de murs, de dalles, de planchers, effondrement de caves. Les délais d’attente ont été très longs car les nombreux plombiers mobilisés pour la circonstance étaient débordés et pris d’assaut.

Monsieur Gonzales supervisait et coordonnait le chantier. Il habitait pour la durée des travaux chez Ernestine Landra, au bout de la rue Pasteur.

Puis la mise sous pression du réseau a eu lieu et, à ma connaissance, s’est effectuée sans surprise ni fuite importante.

Le rebouchage des tranchées a lui aussi pris beaucoup de temps bien que relativement « mécanisé »: un tout petit bulldozer, sur lequel Monsieur Dumont paraissait énorme, faisait toute la journée de bruyants va-et-vient pour pousser la terre amassée au bord des tranchées sur les tuyaux en les ensevelissant définitivement.

Peu à peu les habitants se sont habitués à ce luxe de « l’eau sur l’évier ». On a vu disparaître les puits et pompes. On a vu arriver les chauffe-eau et se multiplier les points d’eau dans les maisons (la plupart n’avaient pas prévu qu’on pourrait avoir besoin d’eau ailleurs que dans la cuisine).

Saint-Sauveur avait franchi une étape vers le progrès et le nouveau métier de plombier allait connaître son heure de gloire.

 

Une Réponse à “L’eau courante arrive…”

  1. Jany dit :

    Bonsoir,un blog interressant et passionnant que je découvre,Saint SAUVEUR que je connais bien pour y avoir habité plusieurs années quand j étais plus jeune..J habitais face au transformateur près de la pharmacie, à l époque c était un café et juste à coté un p’tit magasin SELDIS aujourd hui disparu….Bonne soirée ..

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux