Rationnement des années 40

Posté par Bernard POULET le 20 février 2010

Tout était rare voire introuvable dans ces années difficiles.

les denrées alimentaires bien sûr manquaient mais aussi les matériaux, les objets et ustensiles courants.

les vêtements, le charbon, la viande, le lait, tout faisait l’objet de cartes et de tickets de rationnements nominatifs attribués selon l’âge des personnes.

rationnementviandetickets.jpg  rationnement.jpg

rationnementalimentation.jpg   rationnementcharbon.jpg   rationnementtextile.jpg

rationnementvtementstickets.jpg

Mon père, en tant qu’invalide, avait droit à des bons de pneus pour son vélo. Il conservait précieusement les tickets qui devaient lui donner une certaine priorité pour le jour où ces raretés viendraient à apparaître chez les commerçants du village.

En attendant il se contentait d’enfiler des bouchons de bouteilles sur un fil de fer dont il entourait ensuite la jante de ses roues de bicyclette. Le liège suppléait au caoutchouc comme la saccharine au sucre…

Cet expédiant peu adapté dura ainsi toute la durée des mesures de rationnement et vers la fin de la guerre mon père s’aperçut inopinément qu’un membre éminent du conseil municipal, jouissant de ses deux jambes, n’avait jamais manqué de pneus pour son vélo !

 

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux