Les allumettes de Saint-Sauveur

Posté par Bernard POULET le 11 décembre 2010

Quand on parle d’allumettes chez nous on pense immédiatement à la « MANU ».

Cette usine installée sur le territoire de notre voisine de Saintines a été une des plus  grosses fabriques d’allumettes en France pendant des décennies. Elle a été aussi le plus gros employeur de la région.

Sont-ce les nombreuses plantations de peupliers qui ont entrainé la fabrication d’allumettes ou l’inverse ? De toute évidence ces deux activités sont liées.

L’allumette dite « de sureté » que nous connaissons aujourd’hui a été inventée par le suédois Gustaf Erik Pasch en 1844.

allumettes.jpg

En 1853 un certain Monsieur Crépu commençait à fabriquer des allumettes à Saintines. Il avait pour cela racheté le moulin à blé au bord de l’Automne. Le sieur Pariset y a poursuivi cette activité jusqu’à la main mise de l’état.

A la même époque la fabrication d’allumettes a commencé à Saint-Sauveur.

En 1858 Clément Frédéric Mélin, marchand de bois et boulanger, se lançait dans cette nouvelle fabrication dans notre village.

Sa fabrique était située en haut de la rue Pierre Lacaille (plan ci-dessous datant du 14 décembre 1867).

labastilleen1857.jpg

Malheureusement ce plan ne nous donne pas l’emplacement exact des bâtiments de cette fabrique sinon qu’elle se situait à la hauteur du numéro 88 de la rue Pierre Lacaille.

En 1861 Monsieur Mélin emploie environ trente ouvriers lorsqu’il revend son entreprise à Pascal Bourbier qui déposera un brevet sur la façon de découper les allumettes.

L’activité diminue, le nombre d’ouvriers passe à quinze, et en 1863 la petite fabrique doit fermer. Ce ne fut qu’un arrêt anticipé car la fabrication d’allumettes devint un monopole d’Etat par la loi du 2 août 1872 afin de lever un impôt après la guerre de 1870.

Cette année là, environ 550 fabriques d’allumettes ont été expropriées par le gouvernement Thiers.

C’en sera fini des allumettes à Saint-Sauveur; même si la SIAM, beaucoup plus tard commercialisera certains types d’allumeurs en paraffine produits par la SEITA à Saintines.

Depuis 2007 on ne fabrique plus d’allumettes en France.

Cependant, on peut affirmer sans se tromper que chaque maison sansalvatorienne possède encore un stock conséquent de boîtes marquées du petit « S » qui distingue les emballages des allumettes sortant de l’usine de Saintines…

Merci à Claude Gerbault et Daniel Carbonnier qui m’ont permis d’utiliser certains éléments contenus dans le bulletin municipal n°19.

Voir le blog très documenté qui traite tout spécialement des allumettes :

http://mes-allumettes.over-blog.com/categorie-10536799.html

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux