Calendrier révolutionnaire

Posté par Bernard POULET le 19 décembre 2010

L’état civil de la commune a du faire face à un problème d’enregistrement lorsque l’empereur Napoléon 1er a décidé de revenir à l’ancien calendrier dit grégorien.

L’article 4 de l’arrêté impérial du 24 fructidor an 13 spécifie et donne pour instruction à toutes les communes de France d’enregistrer les naissances, baptêmes, mariages et décès selon les jours, mois et années de l’ancien calendrier.

Le calendrier républicain de douze mois de trente jours commençait le 1er vendémiaire an 1 (22 septembre 1792) et se terminait le 30 fructidor. Une année de 365 jours composée de 12 fois 30 jours + 5 jours « complémentaires » : les 17, 18,19, 20 et 21 septembre.

On imagine le casse-tête qu’a représenté le changement de référence dans les enregistrements d’état civil.

A Saint-Sauveur le registre en cours est arrêté et clos le 10 ventôse an 14 ( 11 septembre 1805) à six heures du soir. Néanmoins les actes y seront encore consignés jusqu’ au 31 décembre 1805. (10 nivôse an 14). Voir copie de l’acte ci-dessous:

Calendrier révolutionnaire dans Histoire locale pdf calendrierrvolutionnairesuppressionstsauveur.pdf

Un nouveau registre est ouvert pour enregistrer les évènements à partir du 1er janvier 1806 jusqu’au 31 décembre 1806 (voir copie acte ci-dessous).

pdf dans Vie administrative et sociale calendriergrgorienrtablistsauveur.pdf

Ce changement avait eu lieu en sens inverse le 1er vendémiaire an 1 (22 septembre 1792).

Les généalogistes ont vite surmonté ce problème de chronologie grâce aux logiciels spécifiques, mais à l’époque nos ancêtres ont dû s’arracher les cheveux…

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux