L’école et les instituteurs

Posté par Bernard POULET le 6 janvier 2011

Penchons-nous sur l’histoire de notre école communale.

Avant de porter ce nom cette institution était simplement une maison chargée de « dispenser des soins gratuits à Saint-Sauveur et d’enseigner aux filles de sept ans ».
C’est dans ce but que, le 27 décembre 1747, le Chevalier de Vatan seigneur de Saintines fait don de la maison vis-à-vis de l’église à une congrégation de deux Soeurs :  Pélagie Lasne et Augustine Chicot.

Qu’en était-il des garçons ? on peut penser qu’on avait très tôt besoin de leurs petits bras pour d’autres tâches…

Depuis le 1er avril 1744 ces deux religieuses avaient déjà pour mission d’aider les pauvres et les malades en échange d’une rente de 650 livres allouée par la marquise de Vatan.

Les soeurs Françoise Duré et Marie-Joseph Govin sont décédées pendant leurs fonctions respectivement à l’âge de 22 ans et 39 ans en 1756 et 1763. (épidémies dans la région).

En 1755 le salaire d’un instituteur était versé sous forme d’une rente annuelle de 123 livres.

Le 20 août 1796 la maison-école est saisie et vendue comme bien national. On ne sait dans quel local fut continué l’enseignement des enfants.

En 1833 et 1867  les communes reçoivent obligation de financer une école de garçons puis de filles. En 1882 l’enseignement primaire devient gratuit laïc et obligatoire mais le personnel ne sera laïc qu’en 1886.

C’est probablement au début du XXème siècle que fut construit le bâtiment de l’école actuelle.

colestsauveur1916.jpg

 

En 1936 l’enseignement devient obligatoire jusqu’à 14 ans.

en 1959 la scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans mais les élèves quittent l’école primaire pour aller au collège à 11 ans.

L’école maternelle fut construite en 1981 sur l’ancien emplacement des jardins des instituteurs.

Le groupe scolaire ainsi constitué prit le nom de « René Boulanger » en honneur à un instituteur qui donna une impulsion particulière à la jeunesse du village pendant deux décennies.

En 2010 une cantine scolaire fut créée en aménageant le bâtiment de l’ancienne mairie.

Ci-dessous une liste chronologique non exhaustive qui ne demande qu’à être complétée:

  • 1747   Pélagie Lasne et Augustine Chicot
  • 1750  Françoise Duré
  • 1755 François Thomas
  • 1761  Marie-Joseph Govin
  • 1780 Charles-Victor Alexandre (acte décès le 18 janvier 1806)
  • 1804 M. Juneaux
  • 1806 Jean Nicolas Bordier
  • 1838 Jacques Augustin Delaporte
  • 1838 Hugues Philippe Boulet
  • 1889 Mme Boudin
  • 1891 M. Leroy
  • 1920 M. Weissenburger
  • 1935 Melle Bergès devenue Mme Frazier
  • M. Cramer
  • 1947 Melle Barton
  • 1945 M.Boniface
  • 1947 M. Carnet
  • 1953  Melle Laine devenue Mme Barrère (maternelle)
  • 1955 Melle Roche
  • 1953  Marie Cocq (assistante maternelle)
  • Melle Coste
  • M. et Mme Ernest Rousseau
  • 1950  M. Cazal
  • 1952 Melle Becquet
  • 1953 Melle Costes
  • 1954  René et Marcelle Boulanger
  • Mme Mauny
  • M. Barège
  • Mme Gafzy
  • Mme Lebègue
  • Mme Cadet
  • Mme Grimaud
  • Melle Coste
  • Mireille Sudre (assistante maternelle)
  • Jean-Pierre Abot

classemellelaine1954.jpg   classemrousseau1954.jpg

Au passage, rendons hommage à tous ces enseignants qui nous ont mis le pied à l’étrier sur le chemin de la vie en nous inculquant des connaissances et des principes qui forment encore les bases de notre vie d’adulte.

Merci pour les commentaires qui pourraient enrichir et compléter ce résumé certainement très incomplet.

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux