Les carrefours forestiers autour de Saint-Sauveur

Posté par Bernard POULET le 22 mai 2011

Notre village est niché dans la forêt et en fait partie intégrante.

Les routes et chemins qui le desservent sont pour la plupart d’anciens chemins forestiers.

Ces chemins portent historiquement des noms qui datent de l’époque où le massif forestier qui nous entoure fut quadrillé, pour les besoins de la chasse aux XVIème et XVIIème siècles, par des voies qui se croisent le plus souvent de façon triangulaire.

Deux cavaliers guetteurs placés aux intersections pouvaient ainsi surveiller le passage des gibiers d’une parcelle à l’autre.

Ces carrefours, concrétisés depuis 1827 par des poteaux blancs qui nous sont familiers, portent souvent des noms en rapport avec la chasse et les rois de passage à Compiègne, Ils ont donné leur appellation aux routes qui les traversent.

Une plaque portant leur identification est fixée sur le poteau à hauteur de cavalier.

Dans un rayon de quelques kilomètres autour de Saint-Sauveur nous pouvons ainsi noter une vingtaine de poteaux blancs dont chacun porte un trait rouge sur sa face dirigée vers le château de Compiègne. Ce repère date du second empire et a pour origine une promenade de l’impératrice Eugénie qui se serait « retardée »…

Notons au passage que notre partie de la forêt appelée « Bois de l’Isle » ne comporte pas ce genre de repères car c’était un bois privé qui ne fut rattaché que récemment à la forêt domaniale.

Faisons une petite liste de ces carrefours:

  • Carrefour de Picardie : en référence à la province dans laquelle nous nous trouvions.
  • Carrefour de la sente aux poireaux : mon hypothèse personnelle est que l’ail sauvage qui abonde dans les abords de ce carrefour et qui est très odorant lors sa floraison est à l’origine de ce nom.
  • Carrefour de la Michelette : un puits du même nom aurait y existé en 1772
  • Carrefour du Soupiseau : étymologiquement viendrait de l’eau qui sourd à fleur de terre.
  • Carrefour de la Fontaine Saint-Jean : nom de la source aménagée en ce lieu et dédiée à Saint-Jean-Baptiste.
  • Carrefour des Romains : probablement en rapport avec le hameau gallo-romain installé à cet endroit autour de fours de potiers.

hourvaripoteau.jpg

  • Carrefour du Hourvari : nom donné à la ruse du cerf consistant à revenir sur ses pas pour tromper les chiens lancés à sa poursuite. Maintenant nommé Carrefour Pierre Desbouis en hommage au brigadier de ce nom de 1895 à 1927.
  • Carrefour du Pont de la Reine : appellation datant de 1763 pour Marie Leszczinska ?
  • Carrefour de la Volière : probable emplacement d’une volière à l’usage de fournir des oiseaux pour la chasse à tir.
  • Carrefour du Tonnerre : Uniquement allusion aux éléments naturels.
  • Carrefour Pannelier : nom du protégé de Marie-Antoinette qui planta la forêt de chênes pédonculés.
  • Carrefour des Molineaux : de nombreux moulins existaient sur le ruisseau voisin.
  • Carrefour des prés du Rosoir : autrefois Rozoir et plus herbeux que boisé.
  • Carrefour du Maupas : porte ce nom depuis 1772 sans qu’on connaisse le sens.
  • Carrefour de la Hideuse : lieudit de ce nom depuis 1372
  • Carrefour Delageneste : nom du conservateur des Eaux-et-Forêts de 1860 à 1876
  • Carrefour de Mars : en référence au dieu de la guerre.
  • Carrefour de Saint-Ouen : en rapport avec celui qui fut le référendaire du roi Dagobert 1er.
  • Carrefour des Quatre Sapins : les plus anciens d’entre nous se souviennent des 4 sapins situés à chacun des angles de ce carrefour. Aujourd’hui n’en subsistent que deux.
  • Carrefour de la Malmaire : Une « mauvaise mare » avait réputation au début du XIème siècle d’occasionner des fièvres aux habitants des environs.
  • Carrefour d’Orbay : nom du contrôleur général de Louis XIV qui mena le projet de ce qui est devenu le haras national de Compiègne.
  • Carrefour du Brocard : en référence au nom donné à un jeune cerf ou chevreuil d’un an.
  • Carrefour des Grueries : emplacement de la résidence du Gruyer de la chatellenie de Béthisy Verberie
  • Carrefour de la Place aux Veaux : référence aux droits de pacquage et pâturage. C’est, à ma connaissance, le seul poteau métallique de la forêt construit en profilés rivés.

crfplaceauxveaux.jpg

  • Carrefour Antoinette : en honneur de la reine du même nom.
  • Carrefour du Boquet Gras : proviendrait du surnom d’un individu…
  • Carrefour (du) Solitaire : contre toute attente il n’y aurait aucune allusion au sanglier du même nom. Trouverait simplement sa signification dans l’isolement du site.
  • Carrefour des Réunions : en ce lieudit « les réunions Louis le Grand » plusieurs bois furent réunis dans le but d’agrandir le domaine forestier royal de 1666 à 1759.
  • Carrefour des Princesses.

Pour mieux situer ces noms de lieux il est recommandé voire indispensable d’avoir sous la main une carte de la forêt de Compiègne.

Les carrefours forestiers autour de Saint-Sauveur dans Forêt, industries du bois pdf fortautourdestsauveur.pdf

Pour clore cet article je me dois de citer l’ouvrage bien connu de Jean-Claude Malsy « La forêt de Compiègne – sur les chemins de l’histoire » qui fait référence en la matière.

Une Réponse à “Les carrefours forestiers autour de Saint-Sauveur”

  1. Michaud Dorothy dit :

    Bonjour,

    Félicitations pour l’ensemble de votre blog. Il est très bien construit.
    Je vous invite à visiter le mien, intitulé « La Charente-Maritime ».
    Continuez bien et bon courage.

    D. MICHAUD

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux