Clément-Bayard et le Bois d’Aucourt

Posté par Bernard POULET le 29 novembre 2011

En vous promenant dans la forêt autour de Pierrefonds peut-être avez-vous remarqué une belle villa de style second empire accrochée sur le flanc d’une colline avec une vue imprenable sur le château.

C’est l’ancienne propriété  d’un visionnaire qui a marqué son temps en étant un des pionniers de l’industrie française.

Adolphe Clément né à Pierrefonds le 22 septembre 1855, rue du Bourg qui porte maintenant le nom de rue Clément Bayard. Ses parents sont épiciers.

Clément-Bayard et le Bois d'Aucourt dans Histoire locale cl%C3%A9ment-bayard-maison-natale

Très vite passionné de cyclisme il va construire lui-même quelques cycles  et participer à des courses de niveau national. En 1886 il est le plus grand constructeur de cycles en France.

cl%C3%A9ment-bayard-cycle dans Histoire locale

En 1890 il acquiert pour la France la concession des pneumatiques Dunlop.

Il achète des terrains à Levallois et à Mézières sur lesquels il construit des usines. Ces entreprises fabriqueront bientôt autre chose que des vélos…À Levallois il monte un vélodrome en 1893.

En 1896 il s’empare de la licence De Dion et des brevets Panhard pour les développer et en 1897 les premières voiturettes de la marque Clément sortent d’usine. Il devient le président de Panhard le 31 mai 1899.

Il achète le domaine du Bois d’Aucourt à Pierrefonds en 1905.

bois-daucourt-300x152

Adolphe Clément prend des participations chez Talbo et cette société fabrique des voiture Clément à Londres.

Pour des raison juridiques il doit abandonner la marque « Clément ».  La statue du Chevalier Bayard située devant son usine de Mézières lui fait choisir « Clément-Bayard » comme nouveau sigle. Une décision du conseil d’état l’autorise à changer également son patronyme dans ce sens.

Ses voitures participent à tous les grand prix et courses renommées. Des modèles plus grand public sont cependant la base des productions.

cl%C3%A9ment-bayard-voiturette-300x199

En 1908, pour les besoins de l’armée française un atelier situé à Lamotte-Breuil au nord de Pierrefonds va commencer à fabriquer des dirigeables. Il en construira six de 3500 m3 à 9600 m3 (89m de long)

cl%C3%A9ment-bayard-hangar-breuil-300x190

cl%C3%A9ment-bayard-dirigeable-pierrefonds-300x179

Ces engins battrons eux aussi des records d’autonomie et de rapidité.

Il concevra ensuite avec Santos-Dumont des petits aéroplanes comme la « Demoiselle », petit avion qui n’aura pas le succès escompté. C’est la première fois au monde qu’on fabrique des avions en série.

cl%C3%A9ment-bayard-avion-1-300x157   cl%C3%A9ment-bayard-avion-2-300x232

En 1914 il devient maire de Pierrefonds.

Dès le début de la guerre les usines de Mézières et les machines sont confisquées par les Allemands et Adolphe Clément-Bayard se réfugie à Paris après avoir confié ses biens de Pierrefonds à Carlo Bugatti.

Les dirigeables Clément-Bayard participent aux hostilités en faisant des incursions sur le front de l’est.

L’usine de Levallois est reconvertie en fabrique d’obus de 1915 à 1918.

À la fin de la guerre Adolphe revient à Pierrefonds mais ne brigue plus la place de maire. Sa famille est maintenant plus tournée vers la gestion de bien que vers l’industrie…Il se retire à Neuilly et revend son site de Levallois à André Citroën.

Entre temps il a remis en marche la faïencerie de Pierrefonds qu’il avait achetée en 1911.

Dans ses usines de Mézières qu’il a reconverties il produit dans les années 20 des tracteurs  à chenilles, des chariots élévateurs et des pelles excavatrices.

Il meurt dans sa voiture, rue Lafitte à Paris, le 10 mai 1928.

Il repose dans un luxueux caveau aux côtés de plusieurs membres de sa famille dans son ancien domaine du Bois d’Aucourt qui est devenu un centre hôtelier tenu par ses descendants.

bois-dHaucourt-0031-300x225    

Les curieux pourront puiser plus de détails dans le très complet document qui m’a servi de référence  pour ce résumé:

http://www.hydroretro.net/etudegh/clement-bayard.pdf

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux