La Cauette à Bières

Posté par Bernard POULET le 1 août 2012

 Saint Sauveur dans les années 90 : Jean-Paul Fontaine est dessinateur industriel et commence à s’ennuyer ferme dans ce métier.

Son charisme et son besoin de contact le poussent vers une activité plus conviviale. Mais laquelle ? Un commerce, un établissement de restauration ?

Tenir une crêperie serait son rêve mais son épouse Nicole n’y tient pas vraiment …

Ils ont tous les deux dans les chromosomes une culture « bières » et ils se verraient bien travaillant dans ce domaine.

Un jour Nicole découvre au hasard d’une visite une ancienne enseigne lumineuse vantant une bière connue et elle décide de l’acquérir pour en faire un cadeau de Noël à son passionné de mari. Les fêtes de fin d’année sont encore loin et elle ne résiste pas au plaisir de lui offrir sans attendre Noël.

Nous sommes en 1994. Dès l’année suivante Jean-Paul démissionne de son emploi et crée son commerce de bière « gros et détail » auquel il faut trouver un nom.

Le couple Fontaine habite une vieille maison en pierre de pays avec une dépendance en bordure de rue. Le lieudit s’appelle la Cauette : son établissement s’appellera « la Cauette à bières ».

Deux cents ans auparavant l’endroit était occupé par une exploitation de lignite qui occupait plusieurs dizaines d’ouvriers. Les exploitants en furent MM Lereau père et fils, Boudin, Périer, Baillon, Demarque, Choron.

On entreprend des travaux pour transformer l’écurie bordant la rue en un petit magasin.

La Cauette à Bières dans Commerces, artisanat, industries cauette-%C3%A0-bieres-2-300x225

Une cave polonaise (semi-enterrée) est reconstituée au fond du terrain avec des pierres récupérées d’une vraie cave et repérées une à une.

Plus tard un petit hangar viendra agrandir la capacité de stockage (dans un style il est vrai beaucoup moins authentique).

Un vieux puits commun, un des plus beaux du village, est restauré et ajoute son charme au cachet de l’endroit.

puitscauette.jpg

La Cauette à bières construit sa réputation sur une très grande variété de produits de provenance du monde entier. Chacun, amateur ou non, y trouve la bière correspondant à son goût.

cauette-%C3%A0-bieres-1-300x225 dans Histoire locale

Des présentations « cadeau » y sont proposées, avec beaucoup de succès au moment des fêtes. On y pratique le principe de la consigne des bouteilles vides : ce qui est commercialement habile et écologique… Pour remercier les fidèles clients un système de bonus donnant droit à un verre de marque pour chaque montant d’achat correspondant à environ 50 petites bouteilles achetées.

Jean-Paul et Nicole ont organisé jusqu’en 2003 une manifestation à thème dans leur grand jardin. L’ambiance kermesse était de mise et le succès assuré pourvu que le temps s’y prête.

Des voyages à thèmes organisés jusqu’en 2008 permettent à plusieurs centaines de clients et amis de faire des visites culturelles en Belgique en bus.

Le souci de l’authentique amène jean-Paul à s’équiper d’un triporteur à pédales qu’il décore aux armes de la Cauette. Ce moyen de transport se révèle bien pratique pour livrer les client dans les vieilles rues de Senlis.

Heureusement un camion plus moderne est utilisé pour les ravitaillements et parcourt les routes de France et de Belgique pour remplir les rayon du petit magasin.

Les clients sont aussi bien des particuliers que des bars de la région qui savent trouver ici toutes les bières imaginables. L’UTC, symbole de la jeunesse locale, est un des client les plus significatifs.

La qualité des produits et l’originalité de l’accueil n’ont d’égal que la chaleur des tenanciers.

J’espère vous avoir donné envie de mieux connaître cet endroit discret et original.

Grand merci à Jean-Paul Fontaine qui a bien voulu me confier ses archives et ses souvenirs.
cauette-%C3%A0-bieres-3-300x225  

http://cauetteabiere.skyrock.com/1.html

 

 

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux