Sorcellerie

Posté par Bernard POULET le 17 octobre 2013

Notre région n’a pas échappé aux pratiques occultes qui ont traversé nos campagnes.

Verberie a eu son lot de sorcières.

Sorcellerie dans Histoire locale sorciere-300x260

Au lieu-dit le Pont-la-Reine, au milieu du 16ème siècle avaient lieu des « sabats ».

Il s’agissait de réunion nocturne de personnages plus ou moins marginaux (peut-être accompagnés de gens ordinaires mais crédules).

Lors de ces réunions les participants étaient invités à danser en chevauchant des balais pour communiquer avec les esprits.

La secte organisatrice, à Verberie, se nommait « les chevaucheurs d’escouvettes ». (une escouvette était un balai)

Des écrits rapportent ce type de réunion en 1550.

Dans ces années là, à Verberie, sévissait une sorcière connue dans la région sous le nom de Harvilliers. Jugée dans les derniers jours d’avril 1578, Jeanne Harvillers se retrouve devant le tribunal de Senlis face au démonologue Jean Bodin.

Questionnée par le juge, elle reconnaît alors avoir été vendue au Diable par sa mère à l’âge de 12 ans. Elle confesse s’être unie charnellement à lui dès cet instant et jusqu’à présent. Régulièrement, le démon lui rendait visite, sous les traits d’un beau cavalier noir, portant éperons, bottes, et une épée au côté.

Elle fut brûlée vive à Senlis place du Vieux Marché.

Sa fille Jeanne Harvilliers ayant hérité de ses « pouvoirs » continua ses activités jusqu’à ce qu’elle fut elle aussi brûlée vive.

Peut-être Saint-Sauveur avait-il sa sorcière locale ?

Il faut dire que l’ambiance devait favoriser ce genre de croyance :

  • 1567 début des guerres de religions
  • Le 27 mars 1567 une truie dévore un enfant de quatre mois à Courteuil.
  • Le 17 novembre 1571, en forêt de Cuise (notre forêt de Compiègne actuelle) on trouve un homme qui semblait avoir été élevé par les loups et se comportait comme eux.
  • Le 24 août 1572 massacre de la Saint-Barthélémy
  • Le 30 avril 1573 la flèche de la cathédrale de Beauvais s’effondre.
  • Le 6 avril 1580 un tremblement de terre secoue la Picardie jusqu’à Noyon.

On peut imaginer dans ces circonstances que les villageois crédules soient tombés sous l’influence de ces êtres maléfiques.

Laisser un commentaire

 

targuist |
Gabon, Environnement, Touri... |
Site des Jeunes Tassilunois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Droit Administratif des Bie...
| L'info back.
| ouvrir les yeux